Le choix du nom d’un gîte est souvent une étape importante qui permet de donner une identité unique à ce lieu de vacances.

    Pour notre gîte situé dans le Lot, le nom s’est imposé comme une évidence, tant il reflète l’histoire et les caractéristiques de ce petit coin de paradis.

    Dans cet article, nous vous invitons à découvrir les origines du nom « Le Pech de Vigne ». Vous comprendrez comment ce nom s’inscrit parfaitement dans l’environnement naturel et historique du gîte.

    Le Pech de Vigne : bien plus qu’un simple nom, une invitation au voyage !

    Un nom, deux origines

    Au delà du jeu de mots, nous l’avouons un peu facile, ce nom recouvre bien deux réalités : le gîte est situé sur un pech, dont le versant orienté plein sud a connu la culture de la vigne.

    Maison de vigne du Mas del Pech

    1le mot « pech »

    Le mot « pech » (qui se prononce bien comme le fruit « pêche ») est la retranscription française de l’occitan « puèg » qui désigne un endroit surélevé, le haut d’une colline.

    Le Pech de Vigne offre ainsi de jolies vues dominantes sur toute la campagne environnante.

    C’est un terme que vous aurez l’occasion de retrouver en de multiples endroits lors de vos ballades dans le Quercy.

    Ce terme occitan sera francisé dans le sud de la France sous le mot de « puy », qui désigne aussi un lieu élevé, un sommet. On pense bien sûr aux sommets d’origine volcanique du Massif Central (Puy de Dôme, Puy de Sancy…).

    2la vigne dans le lot

    Au 19ème siècle la culture de la vigne est une activité agricole importante dans le Lot, pas seulement dans la région de Cahors bien sûr, mais aussi dans le nord du département.

    En effet, même si dans le Limargue la structure des sols accueille préférentiellement des prairies, la possibilité de vendre le vin en Auvergne entraînera une certaine ampleur à la culture de la vigne.

    Le premier foyer de phylloxéra, insecte ravageur de la vigne, est découvert en 1876 ; le vignoble français se retrouve alors décimé en quasi-totalité et les surfaces en vignes vont régresser de façon spectaculaire.

    Le remède viendra du développement de techniques de greffage des vignes françaises sur des porte-greffes américains résistants au phylloxéra.

    Aujourd’hui, le cépage malbec règne à nouveau en maître dans l’appellation des Vins de Cahors.

    Vignes à Saint-Céré
    Vignoble sur les coteaux de Saint-Céré au début du 19ème siècle
    Maison de vigne à Bio
    La maison de vigne du Mas del Pech

    Par contre dans le nord du Lot, la culture de la vigne ne sera pas relancée. De ce passé viticole, il ne reste que quelques témoignages, comme la présence de « maisons de vigne ».

    Typiquement implantée sur le coteau sud d’un pech, ce type de bâtisse est de plan carré. Le rez-de-chaussée accueille une remise dédiée au rangement du matériel agricole. L’étage abrite un petit logement destiné à l’ouvrier qui travaille la vigne. Le comble peut-être utilisé comme pigeonnier dont les trous d’envol s’ouvrent en façade par une petite baie carrée ou par un lanterneau sommital.

    C’est la maison de vigne qui côtoie le gîte qui a inspiré notre logo. Elle se distingue par ses deux étages de pigeonniers.

    Plus récemment, dans les années 70, il a été relancé une petite production vinicole autour de Glanes, devenue l’IGP Coteaux de Glanes.

    Depuis le début des années 2000, la coopérative des Vignerons de Rocamadour a aussi replanté des vignes situés sur les coteaux de Rocamadour et produit des vins labellisés IGP Côtes du Lot.

    Nous vous proposons un autre article du blog pour en savoir plus sur les vins du nord du Lot.