Réveillez vos papilles

    Avec d’excellents produits du terroir, le Lot est une terre de haute gourmandise !

    Découvrez une liste de quelques productions lotoises que vous pourrez découvrir lors de votre séjour.

    La noix du Périgord

    Noix du Périgord

    La culture de l’AOP noix du Périgord s’étend sur quatre départements : le Lot, la Dordogne, la Corrèze et un peu de la Charente.

    Avec ses 181 communes (sur 578 de l’aire géographique de l’AOP), le Lot est le deuxième producteur.

    Il y a 4 variétés  de noix acceptées dans l’appellation :

    • la marbot  a un gros calibre avec une coquille tendre. C’est la noix la plus précoce et très bonne en noix fraîche.
    • La franquette  a une coquille oblongue et un cerneau blond. Elle a un goût de noisette et un arôme délicat.
    • La grandjean est ronde avec un cerneau charnu. Son goût est marqué.
    • La corne a une coquille solide. Elle a un cerneau  sucré.

    Avec les noix, on fait des cerneaux, de l’huile, du vin, des liqueurs et de succulents gâteaux.

    Fraîches ou sèches, elles se dégustent en salade, entières ou enrobées de chocolat… Riche en fibres, en oméga 3 et oméga 6, en vitamines, magnésium, fer, phosphore et manganèse, la noix est un inestimable cadeau de la nature.

    Proche du gîte vous pourrez visiter deux moulins à huile de noix : le moulin de Saint-Céré et le moulin Castagné proche de Martel.

    Le melon du Quercy

    Melon du Quercy

    Gâté par la nature, le terroir du Quercy offre des reliefs vallonnés, des sols argilo-calcaires, et un climat clément et chaleureux, qui sont favorables à la production des melons, qui y sont cultivés depuis près d’un siècle.

    Le melon du Quercy bénéficie de l’IGP Melon du Quercy, sa qualité et son origine sont garanties par un cahier des charges.

    Fruit d’une attention particulière, le melon du Quercy est cueilli à maturité, sélectionné à la main avant d’être conditionné.

    Cette cucurbitacée locale (en fait c’est bien un légume) à la chair très orangée, ferme et fondante à la fois, livre les saveurs de son Quercy natal à tous les accros de l’été.

    On recense environ 80 producteurs sur l’aire géographique de l’IGP (dans le sud du Lot), 420 hectares de surface de production totale pour environ 850 tonnes de melons produits.

    Le fromage Rocamadour

    Fromage de chèvre Rocamadour

    Jadis appelé « Cabécou de Rocamadour », petit fromage de chèvre en occitan, l’AOP Rocamadour fait partie des plus anciens produits des Causses du Quercy.

    Au 15ème siècle, ces petits palets de chèvre sont cités en tant que valeur de métayage et d’impôt. Ainsi la dîme (l’impôt de l’époque) était fixée en fromage.

    Aujourd’hui le Rocamadour a traversé les âges et est devenu une référence pour les connaisseurs de fromage de chèvre.

    Le Rocamadour est un fromage au lait cru de chèvre ; il présente une pâte molle beige foncée ou ivoire et une croute de couleur blanche.

    L’affinage de ce fromage est réalisé en hâloir ou en cave, pendant une durée d’au moins 6 jours.

    Les chèvres qui produisent le lait nécessaire à sa fabrication se nourrissent d’une végétation riche et variée, ce qui lui vaut son goût délicieux.

    Proche du Pech de Vigne, vous pouvez allez à la rencontre d’un producteur de fromage Rocamadour : la Ferme de Vigne Haute.

    Régalez-vous avec les idées de recettes faciles que nous vous donnons dans cet article pour cuisiner le cabécou de Rocamadour.

    Le canard gras

    Foie gras

    Le Lot compte de nombreux éleveurs, producteurs et transformateurs de canard gras et de toutes ses spécialités à base de canard (magrets, confits, aiguillettes, fritons…).

    Une grande partie des producteurs sont regroupés au sein de la coopérative « La Quercynoise », dont les produits sont commercialisés sous la marque « Maison Occitane ».

    Certains restent indépendants ; ils transforment et vendent directement à la ferme.

    Les plupart des produits sont certifiés IGP « Canard à Foie Gras du Sud-Ouest ». Cela assure que les canards sont élevés en plein air, gavés et préparés dans le respect des recettes traditionnelles du Sud-Ouest, en suivant un cahier des charges strict.

    Nous vous recommandons particulièrement une exploitation familiale, producteur indépendant, proche du gîte : la Ferme de Borie.

    La ferme de Borie
    La Quercynoise - Boutique de Gramat

    Vous pouvez trouver les produits de La Quercynoise directement à la boutique de la coopérative (zone artisanale du Périé, D840, 46500 Gramat).

    Vous pouvez aussi profiter de votre visite à la cité de Rocamadour pour vous rendre à la seconde boutique (rue Roland le Preux, 46500 Rocamadour).

    L'agneau fermier du Quercy

    Agneau fermier du Quercy

    Les terres difficiles du Quercy, non cultivables et peu fertiles, ont trouvé dans l’élevage ovin une production adaptée à des races rustiques, dont la Caussenarde du Lot, ou « brebis à lunettes ».

    Le pâturage des brebis permet d’entretenir ces milieux et de maintenir leur biodiversité.

    La majorité de la production dans le Lot est engagée dans une démarche de qualité, reconnue par l’attribution du Label Rouge.

    L’Agneau Fermier du Quercy a obtenu la distinction européenne « IGP », Indication Géographique Protégée.

    A quelques kilomètres du gîte, vous pouvez allez à la rencontre d’un éleveur, à la Ferme Pédagogique de la Brebis Bavarde.

    Ferme pédagogique La Brebis Bavarde

    Le veau élevé sous la mère

    Elevage bovin

    Le Lot est un pays de traditions où de nombreux éleveurs de bovins perpétuent un savoir-faire artisanal de génération en génération.

    Le Quercy fait partie de la zone de production de ce produit haut de gamme issu de l’élevage traditionnel qu’est le veau qui tête directement au pis de sa mère.

    Sa viande claire (blanche légèrement rosée), infiltrée de gras (le persillé), fondante et au goût de noisette lui ont valu sa réputation, validée par le Label Rouge « Veau élevé sous la mère ».

    Ce label s’appuie sur un cahier des charges strict respecté par les éleveurs, les abatteurs, les grossistes et les distributeurs.

    Les vins de Cahors

    Vignoble de Cahors

    L’AOC Cahors s’étale le long de la rivière Lot, sur près de 60 km, à égale distance de la mer Méditerranée et de l’océan Atlantique.

    Ce vignoble profite ainsi de différentes influences climatiques propices à la viticulture.

    C’est un vignoble de vin rouge uniquement, issu d’un cépage emblématique : le malbec. Cela donne des vins très colorés.

    Le vignoble est réparti en deux grands terroirs : les terroirs calcaires des causses et les terroirs alluviaux de la vallée du Lot.

    Dans les causses, les vignes s’enracinent profondément pour puiser l’eau et les nutriments nécessaires.

    Dans la vallée, les sols alluviaux profonds et variés offrent une grande diversité d’expressions.

    Chaque terroir exprime sa personnalité : des vins puissants et élégants sur les Causses, aux expressions plus souples et fruitées sur les terrasses de la vallée.

    La majorité de la production est faite par des vignerons indépendants ; le reste étant produit par une unique cave coopérative.

    La fraise du Périgord

    Fraise du Périgord

    Le département de la Dordogne tout proche est le premier producteur de fraises en France (presque la totalité de l’aire géographique de l’IGP Fraise du Périgord).

    Les principales variétés récoltées sont la « Garriguette » (au goût acidulé), la « Mara » (arômes de fraises des bois) et la « Charlotte » (classique et forte en gout) qui demeurent les plus appréciées sur nos marchés, de mai à septembre.

    Toujours dans la vallée de la rivière Dordogne, mais cette fois en Corrèze, il y a une production importante de fraises autour de Beaulieu-sur-Dordogne.

    Dans le département du Lot proprement dit, on ne compte que quelques producteurs de fraises de bouche. Ils cultivent ces fraises souvent en complément d’une autre activité agricole.

    Si vous séjournez dans le gîte à ce moment de l’année, profitez du 2ème dimanche de mai pour découvrir la Fête de la Fraise à Beaulieu-sur-Dordogne.

    Coup d’envoi de la saison fraisicole et touristique, la Fête de la Fraise est un évènement festif qui attire un large public bien au-delà des frontières corréziennes.

    Ce sera l’occasion de visiter ce joli village et de prolonger le plaisir par une balade en gabare sur la rivière Dordogne.

    Fête de la Fraise à Beaulieu-sur-Dordogne

    La lavande du Quercy

    Culture de la lavande

    La culture de la lavande officinale a été introduite sur les causses du Lot dans les années 20 (alors qu’en Provence on cultive le lavandin) .

    Elle produit alors une huile essentielle remarquable, avec un parfum rare et exceptionnel (on parlait alors des « grands crus de lavande du Quercy »).

    Dans les années 50, on recense dans le Quercy (Lot et Tarn-et-Garonne) une cinquantaine de communes où l’on cultivait la lavande.

    Cela représentait plus de 200 producteurs et 12 distilleries (dont une à Martel). La production d’huile essentielle représente alors 10% de la production nationale.

    Les dernières parcelles de lavande dans le Quercy seront arrachées à la fin des années 70, époque où cessera l’activité de la distillerie coopérative de Martel.

    Aujourd’hui, la lavande renaît sur les causses arides du Quercy grâce à l’amour de lavandiculteurs passionnés.

    La lavande officinale est utilisée pour fabriquer par distillation une huile essentielle aux nombreuses vertus médicinales.

    Proche du gîte vous trouverez plusieurs lieux de lavandiculture : la Ferme des Alix (Rocamadour), la Ferme de Las Combettes (Carennac), la Lavand’hier (Martel) et les Bergers des Lavandes (Soulomès).

    Le safran du Quercy

    Récolte du safran du Quercy

    Le safran est la seule épice qui provient d’une fleur : on l’obtient en faisant sécher les stigmates, c’est-à-dire la partie aérienne des pistils, d’un crocus (le crocus sativus linnaeus).

    La safraniculture nécessite une main d’œuvre importante : pour produire chaque gramme d’épice il faut récolter à la main 150 à 200 fleurs, puis les émonder délicatement, toujours manuellement. Cela en fait un produit de luxe.

    Il est principalement produit en Iran (d’ailleurs « safran » vient du mot arabo-persan za’faran qui désigne la couleur jaune).

    Le safran fut introduit en France par les Croisés. Dans le Quercy, il fut largement produit jusqu’à la fin du 18ème siècle, avant de quasi-disparaître.

    Il y a depuis une vingtaine d’années un intérêt nouveau pour la production de cet « or rouge », et les safranières du Quercy reprennent vie, principalement sur le territoire de Cajarc.

    Une soixantaine de producteurs produisent quelques kilos de safran par an.

    Lors de vos vacances, vous trouverez le safran du Quercy dans les magasins de producteurs ou bien sur les marchés.

    La truffe noire du Quercy

    Panier de truffes noires du Quercy

    Grâce à ses sols calcaires et son climat à tendance méditerranéenne, le Quercy est l’une des grandes régions de production de ce précieux champignon : la truffe noire (Tuber melanosporum).

    A la fin du 19ème siècle, la destruction de la vigne par le phylloxéra a fait place à des terrains ouverts favorables au développement de la truffe noire.

    Elle fut largement exploitée jusqu’à la fin des années 1960 (jusqu’à 300 tonnes), avant de décliner (3 tonnes seulement aujourd’hui).

    La trufficulture connaît cependant un renouveau certain, même si la truffe est un champignon exigeant et capricieux.

    La recherche de la truffe (on dit le cavage) avec un animal dressé, chien ou cochon, a lieu de décembre à février.

    Le pays de Lalbenque, au sud du département, en est le lieu emblématique, mais il y a aussi quelques truffières dans le nord du Lot.

    L’association des trufficulteurs de la région de Martel organise chaque hiver des marchés de détail pour permettre aux particuliers d’acheter des truffes fraîches de qualité. Ainsi près du gîte, vous pourrez vous rendre sur un marché aux truffes à Gramat, Saint-Céré et Martel.

    Proche du gîte vous pouvez découvrir l’univers de la trufficulture à la Ferme des Sentiers du Diamant Noir.

    L'asperge blanche

    L'asperge des Causses et Vallée de la Dordogne

    Voici encore un autre produit du patrimoine culinaire de notre territoire : l’asperge.

    En effet cette plante maraîchère apprécie les sols et le climat du nord du Lot.

    En Vallée de la Dordogne, c’est l’asperge blanche qui est produite.

    Ce sont 25 producteurs qui produisent chaque printemps 120 tonnes d’asperges.

    La saison est courte : l’asperge est commercialisée pendant 2 petits mois, de fin avril à mi-juin.

    Vous pouvez la trouver sur les marchés bien sûr, mais aussi directement à la ferme chez les producteurs qui la proposent en vente directe.

    Les recettes pour la cuisiner sont nombreuses.

    Et vous la trouverez aussi à la carte dans les restaurants locaux.

    Vous avez deux possibilités pour continuer votre recherche :

    1. Survolez le lien ci-dessous pour naviguer dans notre classement des activités

    2. Ou bien rendez-vous à la page du sélecteur, pour faire votre choix selon vos propres critères.