Carte montrant le PNR Causses du Quercy situé dans le Lot

    Le département du Lot est traversé par de nombreuses rivières, qui offrent un cadre naturel d’exception pour les activités de plein air.

    Mais connaissez-vous tous leurs secrets ? Plutôt qu’un cours de géographie, nous vous proposons de partir à la découverte de ces trésors cachés.

    Ce premier article est consacré à la Dordogne lotoise mais aussi à deux autres cours d’eaux plus confidentiels de son bassin versant : l’Alzou et l’Ouysse.

    Dans un second article nous vous parlons des deux autres rivières importantes du département : le Lot et son affluent le Célé.

    un département bien mal nommé !

    Après la Révolution Française, l’Assemblée constituante décide en 1790 de découper la France en 83 départements.

    L’ancien territoire des Gaulois de la tribu des Cadurques, qui était devenue la province du Quercy, devient donc le département du Lot.

    Il est bien plus grand que l’actuel département : le territoire du Quercy descend plus au sud, jusqu’à la ville de Montauban, qui devient donc une sous-préfecture du Lot.

    La préfecture Cahors est au centre du département et la rivière Lot le scinde en deux en son milieu. Le nom donné au département est donc assez logique.

    Mais en 1808, l’Empereur Napoléon, sensible aux doléances des notables de Montauban qui revendiquent le statut de préfecture pour leur ville, crée un nouveau département : le Tarn-et-Garonne. Cela ampute le département du Lot des cantons situés au sud.

    Dans cette nouvelle configuration, le département est traversé au sud par le Lot et au nord par la Dordogne.

    Notre département devrait maintenant plutôt s’appeler le Lot-et-Dordogne ! C’est un débat qui refait surface de temps en temps, mais sans aboutissement pour l’instant.

    Création du département du Tarn-et-Garonne

    1la dordogne

    Née au pied du puy de Sancy, la plus haute montagne du Massif central, la rivière Dordogne parcours 483 kilomètres jusqu’à l’estuaire de la Gironde.

    Elle traverse 6 départements, dont le département du Lot.

    La Dordogne parcourt environ 130 kilomètres à l’intérieur du département du Lot, de Biars-sur-Cère jusqu’à Souillac.

    L'estuaire de la Gironde
    Le Bec d'Ambès, point de confluence de la Garonne et de la Dordogne

    La Dordogne, rivière ou fleuve ?

    La Dordogne est communément considérée comme une rivière.

    Cependant il existe un débat entre géographes, qui tient au fait de savoir si le Dordogne se jette dans la Garonne ou bien dans la Gironde, auquel cas il faudrait la considérer comme un fleuve, au même titre que la Garonne.

    Sur cette photo du Bec d’Ambès, où se rejoignent les deux cours d’eau, nous avons à gauche la Dordogne et à droite la Garonne.

    Effectivement bien malin qui peut trancher la question !

    Une frontière historique

    La Dordogne a joué un rôle important dans l’histoire de la France, notamment au temps de la guerre de Cent Ans et des guerres de religion. En effet, cette rivière naturelle a souvent constitué une frontière entre les différents belligérants, et de nombreux châteaux et fortifications furent construits.

    Au cours de la guerre de Cent Ans (1337-1453), la Dordogne a été une ligne de défense importante pour les Français : elle séparait les possessions anglaises des possessions françaises. 

    Les guerres de religion (1562-1598) ont également été une période de troubles pour la région. La Dordogne a été un théâtre de combats entre les catholiques et les protestants.

    Aujourd’hui, les nombreux châteaux et fortifications qui bordent la Dordogne témoignent de l’importance stratégique de cette rivière au cours de l’histoire.

    Pour le département du Lot on peut citer le magnifique château de Castelnau-Bretenoux.

    Château de Castelnau-Bretenoux
    Château de Castelnau-Bretenoux
    Activité slow tourisme : descente de la Dordogne en canoë
    Descente de la Dordogne en canoë

    Le canoë dans un cadre exceptionnel

    C’est l’une des activités touristiques phare de la vallée de la Dordogne : le canoë.

    Avec ses eaux calmes, ses plages de galets, ses falaises abruptes et ses châteaux le long des rives… la pratique du canoë sur la Dordogne est source d’émerveillement.

    Et pour en découvrir tous les secrets, nous vous recommandons une descente de canoë avec un guide rivière.

    Il vous fera partager sa passion pour la flore et la faune, au rythme lent de la navigation, au milieu de paysages majestueux.

    Dans un autre article du blog, nous vous racontons cette expérience vécue d’une sortie canoë avec un accompagnateur.

    Revivez l’histoire des gabariers

    Les gabariers étaient des bateliers qui transportaient des marchandises sur la Dordogne, principalement entre le 13ème et le début du 20ème siècle. Ils étaient spécialisés dans le transport de bois, de vin et de céréales.

    Les gabares étaient des bateaux robustes et étroits, capables de transporter de lourdes charges.

    Le métier de gabarier était un métier dangereux et difficile. Les gabariers devaient affronter les courants forts de la Dordogne, les obstacles naturels et les risques d’accident.

    Au 20ème siècle, le développement des transports routiers et ferroviaires a entraîné le déclin du métier de gabarier. 

    Aujourd’hui, les gabares revivent pour les promenades fluviales. Elles permettent de découvrir la vallée de la Dordogne de manière originale et authentique.

    Navigation en gabare à Beaulieu-sur-Dordogne
    Balade commentée en gabare
    La rivière espérance, la trilogie de Christian Signol.

    La Rivière Espérance

    La trilogie « La Rivière Espérance » de Christian Signol, publiée entre 1990 et 1993, est une fresque romanesque qui retrace l’histoire des gabariers de la Dordogne au 19ème siècle.

    La rivière est le lieu de vie des protagonistes. Elle est leur moyen de subsistance, leur lien avec le monde extérieur, et leur source de richesse. Les bateliers, qui sont les principaux acteurs de l’histoire, vivent en symbiose avec la rivière. Ils la connaissent par cœur, et savent l’apprivoiser pour naviguer en toute sécurité.

    La Dordogne est aussi le théâtre des événements qui rythment le récit. C’est sur ses rives que se déroulent les amours de Marie et Benjamin, les conflits entre les bateliers et les négociants, et les bouleversements politiques de la Révolution française.

    La rivière est un témoin privilégié de l’histoire, et elle contribue à façonner le destin des personnages.

    Site du patrimoine mondial de l’UNESCO

    Depuis 2012 la Dordogne est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO en tant que réserve naturelle de biosphère.

    C’est tout le bassin versant (c’est-à-dire le territoire sur lequel toutes les eaux ruissellent pour se rejoindre et former un cours d’eau), soit 24 000 km2, qui sont protégés.

    La Dordogne est un réservoir de biodiversité exceptionnel : elle abrite une grande variété d’espèces animales et végétales, dont certaines sont rares ou menacées.

    Elle est un paradis pour les poissons. On y trouve près 40 espèces (truites, saumons, ombres, brochets, sandres, silures, carpe, gardon…).

    La rivière abrite aussi une grande variété d’amphibiens, de reptiles, de mammifères et d’oiseaux (milan noir, buses, faucons pèlerins, choucas des tours, martin-pêcheurs, hérons cendrés…).

    Les berges de la Dordogne offre un habitat à de nombreuses espèces végétales aussi bien terrestres (chênes pubescents, chênes verts, érables de Montpellier, genévriers, arbousiers, charmes, …) qu’aquatiques (nénuphars, renoncules aquatiques, vallisnéries, …) qui contribue à la richesse de la faune en Dordogne.

    Martin-pêcheur
    Martin-pêcheur

    2l’alzou

    À la découverte des moulins à turbine

    L’Alzou est un petit cours d’eau qui circule sur une trentaine de kilomètres au fond d’une vallée karstique spectaculaire qui est emblématique des Causses du Quercy.

    Il prend sa source au Marais de Bonnefont, et à partir de Gramat, il entaille depuis 3 millions d’année le plateau des calcaires du Jurassique. Cela a formé un canyon étroit de 12 km qui débouche à Rocamadour.

    Finalement l’Alzou conflue avec l’Ouysse, entre les communes de Rocamadour et Calès.

    Son cours est très irrégulier, parfois torrentiel en hiver, à sec en été (comme sur les photos en illustration).

    L’homme préhistorique était déjà présent dans la région autour de Rocamadour. Mais les traces de l’exploitation humaine qui subsistent sont beaucoup plus récentes : il s’agit des moulins à turbine, dont il est possible d’observer les vestiges au fond de la vallée.

    Nous vous proposons deux circuits de randonnée pour découvrir la beauté sauvage du canyon et les ruines des moulins.

    Le circuit du Moulin du Saut est parcours assez facile de 4,3 km à faire 2 heures. Vous pourrez découvrir le moulin de Tournefeuille qui est celui qui est le mieux conservé de la vallée et qui permet de bien comprendre le fonctionnement de ces moulins.

    Le circuit du canyon de l’Alzou est un parcours plus sportif de 12,5 km à réaliser en 4 heures. Vous pourrez voir les vestiges de trois autres moulins (Boulégou, Sirogne et La Mouline).

    3l’ouysse

    Un parcours encore mystérieux !

    L’Ouysse prend sa source à Espeyroux, dans les contreforts lotois du Massif Central.

    A Thémines, le cours d’eau disparaît sous terre (on appelle cela une « perte »). C’est un haut lieu de spéléo-plongée.

    L’Ouysse parcourt ensuite plusieurs dizaines de kilomètres sous terre, selon un tracé inconnu, puis réapparaît sous forme de deux « résurgences » : Saint Sauveur et Cabouy.

    Au gouffre de Saint-Sauveur, l’eau qui s’est chargé de minéraux et d’argile, présente une couleur d’un bleu émeraude qui bluffe les randonneurs.

    Le gouffre de Cabouy est quant à lui un spot mondial de la plongée souterraine.

    Plus en aval sur le cours de l’Ouysse, l’étonnant moulin fortifié de Cougnaguet vous attend pour une visite. Le moulin est parfaitement fonctionnel et vous pourrez assister à une démonstration de mouture de blé.

    Vue générale du gîte

    Le Lot est un département riche en rivières, qui offrent un large choix d’activités de plein air.

    En vous éloignant des sentiers battus, vous pourrez découvrir des trésors cachés et vivre des expériences inoubliables.

    Le Pech de Vigne, situé sur le territoire de la vallée de la Dordogne lotoise est le gîte idéal pour cela !